lundi 2 août 2010

La sécurité des enfants. De la nourriture pour le cerveau

Outch. Cela fait si longtemps que je n'ai pas écrit dans mon blog ? Mes semaines au travail sont chargées, tout en étant intéressantes. Malheureusement, mes blogs en ont un peu souffert.

J'aime les vacances d'été. Pas de devoir ! La routine est tellement plus facile. Les grands sont en congés à la maison et Cédric va au camps de jour, et c'est Philippe et Camille qui vont le chercher à la fin de l'après-midi. Je n'ai plus à courir pour aller le chercher avant la fin du service de garde. C'est beaucoup moins stressant.

Pour les récompenser d'avoir fait une belle année scolaire, on a offert une passe pour La Ronde à Philippe et Camille. Ils sont super responsables. Mais la semaine passée, j'ai pêté ma coche ! Ils revenaient de La Ronde, et des touristes dans une voiture, avec un enfant, leur ont demandé le chemin pour aller au stationnement. Les enfants ont répondu. Ensuite, ils ont demandé aux enfants de monter dans la voiture. Et ils ont acceptés !!!!

Avec tous les efforts qu'on fait pour leur expliquer qu'on ne monte pas dans la voiture d'un étranger sont partis en fumée. J'ai été super dure avec eux. J'ai réalisé, que je ne leur avais pas refait les consignes en début d'été. Ils sont grands, alors je n'y ai pas pensé. Ce que Philippe m'a répondu, c'était que les personnes avaient l'air normale. Je lui ai répondu que c'était là tout le problème, qu'on ne pouvait pas faire confiance parce que les enlèveurs d'enfants ont l'air normaux aussi. Je lui ai rappelé l'histoire de Cédrika, et le fait qu'elle n'aurait sûrement pas suivi quelqu'un qui n'avait pas l'air normal. Et qu'en bref, que l'interdiction était toujours en place et qu'on ne parle pas aux étrangers et surtout qu'on ne monte pas dans leur voiture. J'ai eu la peur de la vie, et je leur ai interdit de sortir pour le reste de la semaine.

J'ai pris pour acquis que vu qu'ils sont grands que je n'avais plus besoin de rappeler ses règles de base de sécurité. À quatorze ans, ils sont tout de même jeunes, et qu'ils ne sont pas encore assez méfiants. Dans mon cas, je vais faire un petit rappel des règles. Je pense qu'il faut y penser plus souvent. On ne sait jamais.

Et aux personnes qui ont embarqué mes enfants dans leur voiture, je leur pose une question. Auriez-vous laissé votre enfant embraquer dans la voiture d'un étranger ? Bordel, vous avez pensé à quoi ?

Food for tought.